image.pngLes thérapies basée sur la pleine conscience, « mindfulness » en anglais sont actuellement en plein essor.
On peut lire beaucoup articles sur les bienfaits de la méditation, ses effets positifs sur la santé ont reçu une validation scientifique.

Aujourd’hui après avoir pratiqué différentes approches thérapeutiques, j’ancre de plus en plus ma pratique autour de la méditation de pleine conscience pour les adultes, les adolescents et les enfants de façon plus ludiques (quand le langage est bien installé).

Méditer s’est apprendre à ralentir dans ce monde qui cours sans cesse après un je ne sais quoi. S’est apprendre à profiter plus pleinement de chaque instant; de vivre plus intensément et plus sereinement. C’est une philosophie de vie qui s’installe de jour en jour doucement mais sûrement dans notre quotidien. C’est une pratique qui demande de la discipline, de la rigueur, du courage : ses valeurs ne semblent importantes à transmettre à la jeunesse d’aujourd’hui.

Une fois qu’on y à goûter, qu’on arrive à prendre conscience des émotions qui nous pilotes, on arrive plus facilement à rédiger nos comportements afin de vivre plus harmonieusement avec nous même, d’améliorer la qualité de nos relations aux autres de développer plus de compassion, de compréhension, plus d’écoute et d’être plus confiant globalement dans la vie car on à trouver le chemin de notre force intérieure pour relever les défis que la vie va mettre sur notre passage.

Je pratique la thérapie ACT (Thérapie d’acceptation et d’engagement basé sur la pleine conscience) . Avec les adultes et les adolescents.
Et co-anime avec Pierre Carnicelli des cycles de 8 semaines de MBCT en petit groupe pour les personnes anxio-dépressives afin qu’elles apprennent à repérer leur schéma de pensées négatives et anxiogènes pour réorienter de façon novatrice leurs comportements pour vivre une vie pleine de sens.